HISTOIRES DE VOIR...




Mon premier contact avec la vidéo s'est fait fin des années 90 lors de mes études aux Beaux-Arts avec un tout petit métrage "Illumination" à caractère contemplatif sur les modulations de reflets de lumière et variations sur ce thème. J'ai par la suite exploré quelques prises d'images de-ci de-là.

J'ai pu constater dans mon métier d'éducateur spécialisé l'impact de la vidéo comme revalorisation de l'image de soi et reconstruction de l'estime de soi sur les personnes déficientes mentales accueillies en structures d'accueil spécialisées ce qui m'a conduit à m'intéresser à la vidéothérapie, et à porter une réflexion sur la vidéo comme médiateur de l'entre-soi et de l'en-soi, et comme vecteur de lien social. Puis j'ai eu l'occasion au cours de l'été 2010 d'être assistant sur un tournage pour le projet d'un film en faveur de la paix au Tibet "Freedom and Forgiveness" réalisé par Yangsi Rinpoche.

J'ai alors constaté l'énorme travail de patience, de précision et de concentration que constituait un tournage à la fois pour le son, l'image, le travail d'acteur et le travail d'écriture.

Puis, j’ai utilisé la vidéo de façon occasionnelle comme témoin des activités des adolescents accueillis en institution spécialisée, et j'ai continué à m'intéresser au rapport à l'image pour les personnes en difficultés, ainsi qu’au potentiel de la vidéo comme outil d’éducation à l’image, et donc au réel et à l’autre.

Mon véritable coup de cœur avec la vidéo s'est produit lors d'un atelier de création de documentaire "Composition" présenté au Festi’Vach 2016 et réalisé avec un collectif d'habitants animé par la réalisatrice Marie Tavernier ( "Délaissé"), invitée en résidence d'artiste pour son projet de film ”À ma mesure” lors du festival Hauts en Images en 2015 dans les Hauts du Lyonnais avec le soutien d'Écran Libre. Suite à cette expérience, j'ai réalisé la complémentarité que pouvait apporter l'outil vidéo dans le processus de création artistique, littéraire ou plastique et la dimension expérimentale en art vidéo. J’ai par la suite participé aux ateliers Les mardis du cinéma organisés par la Communauté de communes Forez en Lyonnais à Chazelles-sur-Lyon et animé par Jean-Pierre Sougy auteur et réalisateur des Films de l’an présent.

Depuis les 30ème rencontres de l'alter-écologie de l'édition 2016 du Salon Primevère j'anime le Plateau TV Participatif mis en place par PlumeStudios avec son OpenPlateau en régie, cadrage et interviews (en ligne sur le MédiaLab). Convivialité, solidarité, partage et découverte au rendez-vous! C'est au cours du festival Curieux Voyageurs que j'ai pu approfondir l'art du montage avec Adriana Komives Chef-monteuse,  scénariste et Enseignante au montage, et m’initier aux dimensions créatives du son avec les  ateliers sonores d'Anthony Touzalin, compositeur et artiste sonore, créateur d'Emotive Musik.